mercredi 14 août 2013

L'ultime tueur en série de la communication

Quel est donc ce tueur en masse, celui qui met fin à toute conversation, en l'étouffant, plus vite que son ombre ? C'est le "OK". (Pas le hoquet, le "OK".)

Un simple "OK" détruit n'importe quelle conversation.
La pire conversation du monde

Si une conversation vous soûle, que vous voulez la tuer, mais discrètement, à la Hitman, en l'étouffant sans bruit, il suffit de quelques "OK" bien placés quand votre interlocuteur finit ses phrases et attend un retour de votre part.

Contrairement à des méthodes moins discrètes, celle-ci vous laissera invisible. Vous ne laisserez aucun souvenir aux témoins de la scène. Si vous mettez cette technique en pratique avec une personne inconnue, qui vous aborde dans la rue ou au supermarché, elle vous oubliera si vite qu'elle sera incapable de retenir votre visage.
Et même si vous venez de vous présenter, pas de souci, votre prénom aussi sera vite oublié. Vous serez un vrai fantôme.

Alors bien sûr, si vous voulez éviter de tuer les conversations, si vous êtes plutôt du genre à vouloir développer vos contacts sociaux, c'est le genre de mot qu'il faudra éviter. Dans ce cas, utilisez plutôt ces conseils pour vous rendre intéressant(e).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire