mardi 18 juillet 2017

sport extrême et dépression

On savait déjà que l'activité physique, même modérée, a un effet positif sur l'humeur. Mais tous les sports ne se valent pas. A même intensité, les sports dits extrêmes auraient un effet plus important sur l'humeur que les autres.


Connaissez-vous le bloc ? C'est un type d'escalade qui consiste à grimper des surfaces pouvant aller jusqu'à 5 mètres de haut, sans être assuré. Ni baudrier, ni corde, ni mousqueton.

Des chercheurs allemands (Luttenberger et al., 2015) ont voulu tester si ce sport pouvait aider à guérir la dépression. Pour cela, ils ont recruté une cinquantaine de participants souffrant de dépression, à qui ils ont fait suivre un programme de "bloc-thérapie" qui consistait à pratiquer cette activité trois heures par semaine.

Après huit semaines de pratique, les sujets montraient déjà une nette amélioration de leurs symptômes, avec une perte moyenne d'un "degré" de dépression. C'est à dire que les personnes à l'origine en dépression sévère (évaluée par l'intermédiaire du Beck Depression Inventory) étaient "descendus" au niveau d'une dépression modérée, celles qui présentaient à l'origine une dépression modérée présentaient une dépression légère, etc.

Cet effet sur la dépression est supérieur à celui d'autres sports plus classiques, comme la course à pieds par exemple. D'après les chercheurs, c'est l'aspect mental du bloc qui fait la différence. Quand on pratique cette activité, on doit être pleinement concentré sur ce qu'on fait, focalisé sur l'instant présent, pour ne pas tomber. Il n'y a pas de place pour laisser l'esprit vagabonder et ruminer ses pensées négatives.

Ajoutez à cela le gain en estime de soi et confiance en soi qu'apporte la satisfaction d'avoir surmonté ses peurs, d'avoir atteint un objectif, et vous avez la recette parfaite pour améliorer son humeur.

Notez que bien que l'étude portait exclusivement sur la pratique du bloc, ce n'est pas le seul sport présentant ces caractéristiques. C'est le cas de tous les sports dits extrêmes (les sports qui ne sont pas ennuyeux, quoi).

En somme, c'est une autre façon de dire ce que j'avais déjà développé dans une vidéo : Comment vous "vacciner" contre la déprime.


Sources

Crédit photo : Steenaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire